Lecture
Au Dieu inconnu extrait de La chair de l’homme, de Valère Novarina –
par Laurence Mayor

« Ce texte – extrait de La chair de l’homme, de Valère Novarina (P.O.L - 1995) – consiste en un peu plus de 350 définitions de Dieu sur 4 000 ans d’histoire. Les définitions ne se rangent pas selon la chronologie, elles obéissent à un tout autre dessein. Elles déploient 4 000 ans d’humanité, dressée comme une forêt où passe le Souffle divin. Chaque arbre murmure, frémit, chante, grince, se dilate, se tord… selon sa nature singulière et nul ne peut se taire.

Tout commence par des enfants qui s’interrogent, ils parlent avec grande limpidité, qui ne comprendrait ? Et pourtant, leur langue est le latin. Un latin transparent, tout d’abord, mais qui soudain se densifie, se précipite, s’obscurcit jusqu’à ce que jaillisse la langue française comme une trouée de clarté.

Alors commence la marche dans une forêt qui va s’approfondissant, avec ses zones d’ombres, ses éblouissements, ses cavernes, ses hurlements de loups, ses chatoiements, ses vertiges, ses ricanements, ses ouvertures infinies…

C’est le toucher du Dieu inconnu sur la corde invisible où chacun révèle son timbre unique. » Laurence Mayor.

Sept chemins - Biennale d’art sacré contemporain
Plus d’informations : https://www.septchemins.net/programmation