Reprise de l’Inquiétude par Céline Schaeffer et Stanislas Roquette dans le cadre du colloqueLe fantasme d’un théâtre originaire dans la théorie et la pratique dramatiques (XVIIe-XXIe siècle) dirigé par Eric Eigenmann et Lise Michel. La représentation sera suivi d’une lecture de Valère Novarina
le jeudi 10 octobre 2013 à 20h30
à la Grange de Dorigny (Université de Lausanne)


Programme du colloque :

Jeudi 10 octobre (Université de Lausanne) :

Marc Vuillermoz (Université de Savoie)- « Ce qui m’obligea à remonter à l’origine des choses... » (d’Aubignac, La Pratique du théâtre) : contexte et enjeux du recours aux origines du théâtre dans la réflexion aubignacienne.

Clotilde Thouret (Université Paris-Sorbonne) – L’acteur romain peut-il défendre le théâtre au XVIIe siècle ?

Carine Barbafieri (Université de Valenciennes/IUF) – « Le génie du théâtre français », ou comment le théâtre français du XVIIe siècle s’est pensé comme un théâtre originaire

Bénédicte Louvat (Université Paul Valéry-Montpellier 3)- L’ « antiquité » du théâtre de Béziers (1628-1657) : construction et perpétuation d’une valeur fondatrice du corpus

Yann Robert (University of Illinois-Chicago)- Ressusciter Aristophane au siècle des Lumières, ou Comment faire du théâtre un tribunal

Marc Escola (Université de Lausanne) – « Ce théâtre n’est pas le nôtre ». Rousseau et Diderot spectateurs de plein air

Céline Candiard (Université Lumière-Lyon 2) - Les guerres baroques : enjeux mythologiques de la mise en scène des classiques

Michael Groneberg (Université de Lausanne) - Le « Gesamtkunstwerk » comme retour à l’âge d’or d’Eschyle

Romain Jobez (Université de Poitiers) - La notion d’origine dans la pensée théâtrale de Walter Benjamin

Vendredi 11 octobre (Université de Genève) :

Daniel Maggetti (Université de Lausanne) – Le Mystère d’Abraham de Fernand Chavannes : une quête de quelles origines ?

Michel Bertrand (Université d’Aix-Marseille) – Emmanuel Genvrin : constitution d’un théâtre des origines réunionnaises sur l’absence des origines de ce théâtre

Martin Megevand (Université Vincennes-Saint Denis – Paris 8) – Schiller et la réhabilitation du chœur au théâtre : premier prélude à la choralité

Catherine Brun (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), La cause et la boucle : présences du théâtre antique dans l’œuvre de Michel Vinaver

Patrick Suter (Université de Berne)- L’origine future : à propos du Sang des promesses de Wajdi Mouawad

Natacha Allet (Université de Genève)- L’ « athlète du cœur » : une figure de l’acteur (Antonin Artaud)

Antonio Rodriguez (Université de Lausanne) – Trouer le théâtre au XXe siècle : la fusion originaire face à la participation emphatique

Marie-Hélène Boblet (Université Sorbonne Nouvelle- Paris 3)- Le paradoxe de la parole originaire : de l’écart du langage à l’abus de langages (V. Novarina)