Les commentaires auxquels je me livre se présentent sous forme d’apostilles courtes et moins courtes qui donnent le point de vue subjectif d’un lecteur et spectateur des œuvres de Novarina, qui ne prétend avoir sur l’objet de son intérêt (et de son admiration) ni une compétence de spécialiste, ni un instinct de propriétaire. Je m’adresse à des amateurs que la lecture des textes de Novarina peut dérouter et à des spectateurs qui seraient désireux de revenir sur les raisons de leur plaisir pour mieux – je l’espère – le goûter : je me situe au même niveau qu’eux. Ce sont des promenades libres qui s’attardent, avec plus ou moins d’insistance et d’acuité, sur tel ou tel aspect du « paysage parlé » novarinien.
M. C.

Vade mecum, Novarina ! (en français Viens avec moi, Novarina !) est un panorama critique de l’œuvre de Valère Novarina.