Illuminaissance

postface dans LA TENDRESSE INTACTE, Bernard Jakobiak, éditions Le Nouvel Athano.

Postface de Valère Novarina.
2010

« Prêtre orthodoxe, il exprime dans ses poèmes de feu (Valère Novarina écrit dans sa postface que Bernard Jakobiak écrit des « illuminations pauvres », des « illuminaissances ») une quête d individuation continue ! Depuis la monographie que le Nouvel Athanor lui a consacrée dans sa série « poètes trop effacés », il a pris sa place aux côtés des plus grands poètes chrétiens engagés dans la vie sociale. Son écriture, sa voix, son élan et ses révoltes ne sauraient désormais être occultés. Dans ce recueil spontané et beau, toujours à contre-courant des snobismes de laboratoire obscur, le poète fait éclater sa générosité mystique et son originalité foncière. Il sera difficile de l’ignorer désormais dans les anthologies de ce début de siècle tant est lumineuse sa spontanéité spirituelle et corporelle. »


Présentation de l’éditeur.
http://lenouvelathanor.com/collection-les-cahiers-du-sens