Écrivain, peintre, metteur en scène

Le Discours aux animaux

Créé le 19 septembre 1986 au Théâtre des Bouffes du Nord, Festival d’Automne.
Repris au Festival d’Avignon en 1987.

Musique Aimé Stehlin

Avec


André Marcon
   
"Un homme parle à des animaux, c’est-à-dire à des êtres sans réponse. Il parle à trois cents yeux muets. Il prononce Le Discours aux animaux qui est une suite de onze "promenades", une navigation dans l’intérieur, c’est-à-dire d’abord dans sa langue et dans ses mots. Un homme parle à des animaux et ainsi il leur parle des choses dont on ne parle pas : de ce que nous vivons par exemple, quand nous sommes portés à nos extrêmes, écartelés, dans la plus grande obscurité et pas loin d’une lumière, sans mots et proches d’un dénouement."
Quatrième page de couverture de la première édition

Le Discours aux animaux (édité sous le titre L’Animal du temps ), a été créé le 19 septembre 1986 au Théâtre des Bouffes du Nord dans le cadre du festival d’Automne à Paris.
Le spectacle a été joué en tournée, puis repris au Cloître de la Collégiale à Villeneuve dans le cadre du Festival d’Avignon 1987.

 

 


André Marcon aux Bouffes du Nord.
Photographies de Thierry Gründler.