LE MONOLOGUE D’ADRAMÉLECH


 "Sortie des ingénieurs, Adramélech,
en situation désespérante, tourne à l’hélice la roue motrice du moteur
de gaieté. Son monologue, il est massif. Au travail !
ADRAMÉLECH.
- Satanés marmillards de billons d’apparents ! Six cent quatre-vingt-dix
mille millions de trilliards de billions ! L’Adramélech, son labeur est
à son comble. Adramélech ! ... Sire ? Je t’ai formé de limon. Et où je
vais ? Bien à l’abri sous ton paletot de planches ronger ta souche vite
éclusée. Oui Diable, j’y vais c’est sûr à toute vitesse."p. 239

 

ADRAMÉLECH.

Oui Diable, j’y vais c’est sûr à toute vitesse. Ainsi je parle à celui qui me lorgnerait et m’épierait par la lunette, Les neuf quarts de nos vies sont mangés en heures stupides de stances de staces de va et vient ! Nous lèverons nos bras et votre tête va tomber. Ah je suis mal content de ma vie de trajet à stations ridicules ! Ma tête est trop triangulaire, pas assez ronde à mon idée : mes bras sont bons, pas assez longs et m’en manque huit pour en faire dix. Adraméon, Ablamélion, Ablamélech, tais-toi ou monte, mais parle plus ! Marne à ma pioche et glose à mes talons !

 


version pour la scène

Le
Monologue d\’Adramélech
,
troisième acte du Babil
des classes dangereuses
, a été créé le
4 juillet 1984 au Festival de La Rochelle par André Marcon, à
l’initiative de Christian Rist.
Reprise au Théâtre de la Bastille à Paris, dans le cadre du Festival d’Automne,
en 1985.


vidéo

Le Monologue d’Adramélech, par André Marcon, réalisation
Richard Ugolini, production Ex- Nihilo, 1986.


autres mises en scène

1987 - Le Monologue d’Adramélech,
par Jean-Claude Derruder, mise en scène de Barbara Bua, Maison de la Culture
de Mons.
1988
- Le Monologue d’Adramélech, par Jean-Michel
Guérin, mise en scène de Françoise Roche, Cie C’est la nuit, Reims, 5
février.
1992 - Adramélech, mise en scène de Julien
Roy, Nouveau Théâtre de Belgique, Bruxelles, 6 janvier.
1993
- Adramélech, traduit par Walter Valeri,
créée par Walter Malosti, mise en scène de Giorgo Barberio Corseti, Teatro
Greco, Italie, Milan, mars.
1995
- <i<Der Forscher von Falbala Trialogue,
extrait de Le Monologue d’Adramélech, Vous qui habitez le temps,
Lettre aux acteurs, traduction et interprétation de Leopold von Verschuer,création à la Studiobühne, Allemagne, Cologne, avril.
1998
- Le Monologue d’Adramélech, par Serge
Tranvouez, dirigé par Catherine Epars. Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis,
septembre.
2000 - Le Monologue d’Adramélech, par Richard
Le Roussel, mise en scène Pascale Salouf, Aktéon Théâtre,
Paris


enregistrements radiodiffusés

Le Monologue d’Adramélech, par Alain Cuny, mise en onde
de Jean-Loup Rivière, France-Culture, "Abécédaire"
n°49, janvier 1983.
Le Monologue d’Adramélech, par André Marcon, France-Culture,
19 décembre 1985


à propos de : Le Monologue d’Adramélech

COSTAZ, Gilles, "Le plus long monologue du monde", Le
Matin
, 26 décembre 1985.

GAY, Annie, "L’acteur suspendu", L’Ane, n°21, Avril 1985.

RENAUDE, Noëlle, "Le monologue d’Adramélech", Théâtre/Public, n°64/65, juillet 1986.