La Chair de l’homme

Par Aurélia Ivan

Créé en 2007.
28 Mars 2009 – Le Forum, Scène Conventionnée du Blanc-Mesnil
23 et 24 Mai 2009 – 5e Biennale Internationales des Arts de la Marionnette 5 théâtre de la
Marionnette à Paris) au Château de La Roche-Guyon
Du 11 au 18 juillet 2009 – Festival Contre Courant, Avignon
12 et 13 septembre 2009 – Château de La Roche-Guyon
Du 20 au 25 septembre 2009 – Festival Mondial de la Marionnette à Charleville-Mézières
15 et 16 octobre 2009 – TAM -TAM à Espace Henry Miller, Clichy
11 juin 2010 – Scènes Vosges, Scène conventionnée pour le Théâtre et la Voix, Epinal
25 et 26 février 2011 – Maison de l’Art et de la Communication, Sallaumines
16 Mars 2011 – Théâtre Gérard Philipe, Scène Conventionnée Marionnette, Frouard
17 novembre 2011 – Théâtre d’Arras, Scène conventionnée Musique et Théâtre
21 et 22 mars 2012 – Maison du Théâtre d’Amiens

La Chair de l’Homme, Chapitres I, XII, XVII, XXXV, LX, LXII

Texte de Valère Novarina

Mise en scène Aurelia Ivan-Cie Tsara

« L’humain est la figure centrale de cette écriture. Aucune histoire ne s’y raconte. Seul, face à l’immensité, l’homme s’adresse au monde, le revendique, le nomme dans l’urgence de tout voir, tout dire, tout faire. Tout cela pour dire la solitude de l’homme, sa bestialité tout autant que son esprit captif, sa pesanteur tout autant que sa gloire, sa grandeur, sa finitude… La Chair de l’homme de Valère Novarina est un texte qui donne à entendre des dialogues et des monologues alternés, amples, spectaculaires… Ce spectacle est construit comme un parcours à travers plusieurs salles. Chacune est habitée par une installation plastique qui fonctionnera comme un piège pour saisir l’attention et les sens du spectateur, lui permettre d’accueillir intuitivement et intimement la langue de Novarina, lui en renouveler l’écoute, lui faire entendre l’imperceptible. Les interprètes guideront le spectateur. Par le chemin des pieds et celui des oreilles, nous rentrerons peu à peu dans notre chair et dans notre âme à travers cette forêt de langue. Dans ce parcours initiatique, nous serons ceux qui passent, ceux qui traversent la vie et le monde. Des passants émerveillés. » Aurelia Ivan

théâtre d’effigies

durée : 1h45

Mise en scène : Aurelia Ivan

Univers plastique inspiré de Jephan de Villiers

Scénographie et construction : Aurelia Ivan et Jean-Baptiste Bellon

Espace sonore : Isabelle Duthoit ou Jacques Di Donato

Partie chorégraphie : Serge Ricci

Ambiance acoustique : Berengère de Tarlé

Costumes : Marie Odin

Interprété par : Antoine Arlot, Olivia Chatain, Aurelia Ivan et Theo Costa-Marini