Vue négative


Festival des art électroniques de Rennes
Le Grand Huit
1 rue Saint Hélier
35000 Rennes
Du 28 mai au 5 juin 1988.

Cette exposition a été reprise par la suite sous le titre La lumière nuit

Avec la voix de Roséliane Goldstein, les yeux de Michel Baudinat, et la collaboration d’Eve Ramboz et de Christian Janicot.
Montage : Ermano Corrado.
Moyens techniques : Mikros Image.

Durée : Un temps, deux temps et la moitié d’un temps

"Seize moniteurs sont disposés presque en cercle, selon une ellipse en forme d’œil, ou une "mandorle" médiévale : sur quatre d’entre eux, situés aux portiques de l’installation, des yeux nous regardent, filmés de très près ; sur deux autres, une main invisible trace et efface sans cesse "la lumière nuit", pendant qu’une voix de femme énonce doucement une suite sans fin d’adjectifs négatifs...
Voix négative ?... Sur les douze autres écrans, lente, presque hypnotique, s’écoule comme de la peinture en acte ; douze peintures sur verre projettent sur nous leur très lente lumière abstraite. Pris dans ce vitrail circulaire, le spectateur passe une demi-heure comme suspendu entre deux temps..."
Louise Hoffmann, extrait du catalogue de L’Espace des arts